ERS : Electromagnetic Regulation System

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Les Ondes et la Santé

Les ondes du fonctionnement biologique

Notre cerveau émet des ondes électromagnétiques. Elles sont situées dans les fréquences extrêmement basses (3 à 30Hz) et ont des longueurs d’ondes très importantes (jusqu’à 99 millions de Km). Les ondes physiologiques humaines, c’est-à-dire celles utilisées par l’organisme pour maintenir la vie, sont situées dans les super- et ultra- basses fréquences de 30 à 3000 Hz et ont des longueurs d’ondes s’étirant de 99 000 à 9 millions de Km.

Dans ce même spectre de fréquences, nous retrouvons des ondes envoyées artificiellement par l’homme dans l’environnement pour différents usages : les lignes électriques, les réseaux téléphoniques, l’ADSL, la signalisation TVM et TGV…

L’augmentation du degré d’exposition

La présence des ondes électromagnétiques dans notre environnement s’est considérablement amplifiée depuis un siècle, pour atteindre des niveaux d’exposition 5000 milliards de fois plus importants qu’avant l’apparition des technologies humaines (d’après D. Oberhausen, 2009, physicien). Nos organismes sont irradiés en permanence par ces fréquences organisées et concentrées, qui ne nous sont pas destinés, mais que nous captons de façon systématique et sans possibilité de contrôle.

L’impact sur la santé : un stress chronique

Pour évaluer l’impact de ces expositions sur notre santé, nous disposons aujourd’hui de nombreuses publications scientifiques. Une étude scientifique rendue publique en 2009 montre des résultats inquiétants, comme une réaction du système immunitaire semblable à celle obtenue lors d’un stress et une mortalité des rats exposés deux fois plus importante que celle des lots témoins (D. Adang, 2009). Le protocole prévoyait d’exposer les rats à des degrés inférieurs aux normes en vigueur et a intégré la notion de durée prolongée d’exposition, soit 70% du temps de vie des mammifères.

Pour rendre concret l’impact des ondes sur l’organisme humain prenons l’exemple de la lumière. Un stroboscope envoyant des signaux lumineux à une fréquence de 15 à 20 fois par seconde peut déclencher une crise d’épilepsie chez quelqu’un de prédisposé. Cette réaction très forte se produit car cette fréquence est très proche de la cohérence et de la régularité d’ondes cérébrales importantes, il y a reconnaissance des fréquences émises et cela a provoque une interférence, d’où l’apparition de troubles.

Onde Cerveau

De la même façon, les autres rayonnements, notamment à basses fréquences que le corps utilise, sont reconnues par nos cellules.

Ces fréquences viennent perturber le signal originellement transmis par le cerveau. Le message qui arrive à la cellule est en quelque sorte brouillé par ces informations parasites. N’ayant pas de retour sur la bonne transmission de l’information, le cerveau continue d’envoyer des messages erronés, non adaptés à la situation. Cela crée des stress en cascade. Une fois que la capacité d’adaptation de l’organisme à ces stress est dépassée, l’équilibre est rompu et la situation dégénère : c’est l’apparition des troubles et des pathologies.

Le stress continu des ondes sur l’organisme vient s’ajouter à la somme des agressions extérieures (virus, parasites, bactéries, pollution, mauvaise hygiène de vie …).

Une fois le système immunitaire dépassé, les maladies apparaissent.

Balance